Concerts Govrache et première partie Francoeur

GOVRACHE – Des murmures et des cris

Slameur au verbe parfaitement poli mais impoli, Govrache dessine avec une virtuosité indéniable, les petits riens du quotidien. Il vient piquer nos consciences endormies, assénant ses textes coups de poing qui nous forcent à sortir de notre léthargie et nous éveillent au monde alentour… Abrupte réalité de contextes sociaux que, par confort, nous choisissons parfois d’ignorer.
La scène est son élément et c’est ce naturel profond qui charme, autant que son humour facile et chatouilleur. Un moment tout en finesse entre douceur, émotion et insolence, dont on aurait tort de se priver.

« Govrache, qui depuis quelque temps ponctuait ses concerts de slam, s’y est mis tout à fait. Et impressionne beaucoup, tant il écrit bien.» – Télérama.
« C’est sensible, c’est émouvant, c’est écrit au scalpel […] Très bon diseur, fort habile dans l’interprétation, Govrache marche sur les platebandes de Jacques Brel. […] Il sait tout écrire et tout chanter .» Hexagone.

 

FRANCOEUR est une créature pas tout à fait humaine vivant dangereusement accrochée à ses rêves. Une jolie mélancolie pénétrante, intense et légère comme une plume, visant les entrailles droit jusqu’au coeur. FRANCOEUR est une chasseuse d’émotions. Une funambule oscillant sur les cordes d’une harpe. Une chanson pop française lumineuse – harpistique – qui nous invite à tutoyer les étoiles, à s’approcher au plus près des portes de notre imaginaire. Mais ne vous fiez pas aux apparences…
Prix Georges Moustaki, prix du public 2020.

Centre Culturel Robert Margerit, Rue du Général de Gaulle, Isle, France

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×